Magical girls (Mahō shōjo) Origine

2012-06-21-509000

Quand on vous parle de magical girls, vous imaginez une petite fille en costume kawaï rose bonbon avec des couettes et une baguette magique, accompagnée de sa petite fée qui ressemble le plus souvent un animal ou autre créature. Mais surtout, vous vous dites que ce sont des séries pour petites filles. Cependant, ce genre d’animés et de mangas ne se résument plus qu’à cela. Ils ont beaucoup évolués ces dernières années.

Mais commençons par les origines des magical girls.

La diffusion en 1966, sur les écrans nippons de la série américaine « Ma sorcière bien aimée » inspira Mitsuteru Yokoyama. Il crée le premier manga magical girls intitulé « Mahōtsukai Suny ».  Il fut édité chez Shueisha et publié dans le magazine « Ribon ».

 

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lors de son adaptation télévisuelle par la Toei Animation, un problème avec la marque Sony engendre un changement de nom du manga et de la série. Ils sont rebaptisés « Mahōtsukai Sally ».

Résumé de l’histoire :

Sally, princesse du royaume des sorcières, souhaite plus que tout visiter le monde des humains. Désobéissant à sa mère, elle se rend sur Terre, où elle se fait de nouveaux amis. Mais les choses tournent mal, quand ses deux amis Yoshiko et Sumire sont retenues en otages par des braqueurs dans un magasin de jouets. Sally utilise alors ses pouvoirs pour les délivrer et arrêter les brigands. Au même moment dans le royaume d’Astéria, le père de Sally découvre la supercherie de sa fille et décide d’envoyer Cub, le petit frère de Sally, sur Terre pour ramener la petite sorcière à la maison.

Les 17 premiers épisodes sont en noir et blanc puis en couleur à partir du 18ème

Le succès de « Mahōtsukai Sally » donne naissance à de nombreuses autres séries du genre comme « Himitsu no Akko-chan » (1969) «  Mahō no Mako-chan »(1970) « Sarutobi E-Chan »(1971) « Mahōtsukai Chappy » en 1972, « Majokko Megu-Chan » « Miracle shōjō Limitto-Chan »(1973)…..

 

 

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En 1973 toujours apparait « Cutey Honey »(Cherry Miel en vf)

 

Cet animé, adapté du manga du célèbre Go Nagai, raconte les aventures d’une jeune femme androïde qui se transforme en guerrière et se bat contre l’organisation maléfique Panther Claw

Beaucoup plus violent et sombre, Cutey Honey est bien loin des histoires de petites filles toutes mignonnes aux baguettes magiques mais fut qualifié de magical girl par la Toei animation, uniquement pour surfer sur la vague du succès du genre.

D’autres suivirent comme  Majōkko Chikkuru (Magique Tickle, 1978), Hana no ko Lun-Lun (Le Tour du Monde de Lydie en France, 1979), Mahō Shōjo Lalabel (Le monde enchanté de Lalabel en France, 1980)

 

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Malheureusement, au début des années 1980, les petites magiciennes ne semblent plus trop intéresser le public qui finit par s’en lasser et la Toei décide de laisser tomber la formule qui jusqu’à présent faisait recette.

Cependant 1982 Ashi Productions reprend le concept en créant la série « Mahou no Princess Minky Momo », connue chez nous sous le nom de Gigi.

old_memories_Minky_Momo_by_sergevirusx

Gigi instaure de nouveaux codes comme l’apparition de mascotte partenaire ayant souvent l’apparence d’animaux et l’évolution des pouvoirs magiques de l’héroïne au milieu de l’histoire

Le succès est au rendez-vous et donne naissance à une nouvelle génération de magical girls.

 

Dans mon prochain article, je vous parlerai donc de la seconde vague de Magical Girls.

 

A bientôt

 

 

 

 

 

Source Nautiljon/Animéka

Mahou Phoenix

 

 

Publicités

Publié le 10 juin 2017, dans Divers. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :